Association des Blogueurs du Bénin

A Abidjan, blogueurs, journalistes et société civile s’engagent pour des révisions constitutionnelles inclusives

2016_10_05_blogueurs_societe_civile_journaliste_abidjan2

Du 20 au 22 septembre 2016, Abidjan a abrité un atelier régional organisé par la Fondation OSIWA (Initiative pour des sociétés ouvertes en Afrique de l’Ouest) sur le rôle des médias dans les processus de révision constitutionnelle en cours dans quatre pays ouest-africains : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali. Plus de quarante journalistes et blogueurs étaient invités à présenter la situation de leurs pays respectifs et à définir des stratégies d’information des masse sur le sujet de la révision constitutionnelle. Parmi eux, deux blogueurs du Bénin ;  Vincent Agué et Mylène Flicka ont été mandatés par l’Association des blogueurs du Bénin audit atelier. Ils étaient dans une délégation béninoise composée de trois patrons de presse et trois autres journalistes.

Au premier jour de l’atelier, c’est la délégation béninoise qui a eu l’honneur d’ouvrir les discussions par la présentation de l’historique des révisions constitutionnelles au Bénin, le rôle joué par les journalistes et les blogueurs et l’actualité de la réforme en cours depuis l’élection de Patrice Talon. L’équipe du Bénin a donc ouvert le bal, par la voix de Mylène Flicka.

 

Mais avant, il a fallu convenir d’un HT.

Du choix du hashtag #AbidjanMRC2016

 

Le #AbidjanMRC2016 est donc retenu. La présentation peut commencer.

 

 

 

 

La présentation du Bénin a été saluée par les participants. Les raisons ? Elle a été bien rendue parce qu’évidemment bien préparée et assez tôt. Déjà à Cotonou puis à Abidjan.

La présentation a été suivie de commentaires des membres de l’équipe du Bénin, des question des autres participants et de contributions aussi. Retenons entre questions, cette “provocation” lancée à l’encontre des blogueurs du Bénin : Ils seraient “inféodés” au pouvoir de Patrice Talon, et donc prêts à tout simplement accompagner sa réforme. La réplique a été amicalement ferme…

.. et solidairement approuvée depuis le Bénin

A la suite du Bénin, les autres délégations se sont, tour à tour, livrés au même exercice.

 

Au deuxième jour de l’atelier, il fallait, pour chaque équipe, se pencher sur les stratégies de communication pour à la fois attirer l’attention des gouvernements et sensibiliser les citoyens. Des idées, il a eu des participants en fonction de leurs casquettes. Qu’ont proposé les blogueurs ? Pêle-mêle, relayer les contenus des radios, télés, et journaux en ligne, produire du contenu multimédia sur la question, communiquer sur les réseaux sociaux, animer des blogs collaboratifs. Mais les “journalistes conservateurs” se sont montrés frileux à l’idée de blog de curation de contenus des médias en ligne. Ils craignent un détournement de trafic ! La leçon, c’est que les blogueurs ont encore du pain sur la planche pour se “faire aimer”.

 

 

 

 

 

 

 

Les discussions ont permis aux participants de se rendre compte de nombreux défis qui se dressent sur le chemin des processus de révision constitutionnelle.

 

 

 

Le dernier jour de l’atelier a été particulier. Les journalistes et les blogueurs ont tenu une séance commune avec des responsables d’organisations de la société civile réunis à Abidjan depuis trois jours aussi sur le sujet des réformes constitutionnelles. Venus au Bénin, du Faso, de la Côte d’Ivoire et du Mali, ils étaient conviés à cette rencontre par le Centre pour la démocratie et le développement, une organisation nigériane. Avec eux donc, les journalistes et les blogueurs, toujours par pays, ont exploré des actions communes entre hommes des médias et activistes pour des révisions constitutionnelles inclusives.

A noter qu’une séance spéciale a réuni autour de la chargée de programme d’OSIWA, tous les blogueurs invités à Abidjan. Au cours de celle-ci, Nadia Nata a discuté avec ses interlocuteurs des activités des associations de blogueurs des quatre pays représentés. Elle voulait surtout en savoir plus sur les activités menées dans le domaine de la gouvernance qui intéresse particulièrement son organisation. En réalité, c’était un appel pour plus d’engagement dans ce domaine. La délégation du Bénin a vanté l’organisation de son dernier blogcamp sur le thème de la gouvernance. Les participants se sont convenus de maintenir des liens entre blogueurs des différents pays par centres d’intérêt, à défaut de formalisation d’une organisation rassemblant les blogueurs au-delà de leurs frontières.

Vincent Agué et Mylène Flicka pour l’Association des blogueurs du Bénin (AB-Bénin)